Patrimoine

  • LE PATRIMOINE DE LA COMMUNE

Au XIIe siècle, l'abbaye de Saint-Vaast avait des droits sur ce village. Ils furent reconus par une bulle du pape Alexandre III, en 1169. Nous voyons, de plus, Guillaume de Blairville assister aux plaids de 1285.

Les Templiers eurent à Blairville une maison semblable à celle de Haute-Avesnes. Le Père Ignace dit, que dans son temps, on pouvait encore y voir deux portes de cette ancienne maison, fort étroites,selon l'usage de l'époque, et construites en grés bien-façonnés. Un seigneur de Blairville ayant pris les armes contre son suzerain, fut battu, et sa défaite entraîna la destruction du château.

La terre de Blairville a momentanément appartenu à la Société de Jésus à qui elle avait été cédée par un de ses membres nommé Obert, fils de Wallerand Obert, conseiller au Conseil dArtois, et qui mourut de la goutte à Saint-OMer.

Les Jésuites la vendirent à Gillon, qui décéda à Bapaume et fut enterré dans la chapelle desArchers, sise en l'église paroissiale.

Gillon laissa une fille qui épousa M.de Saisserval.

Ce dernier fit planter l'endroit appelé les Confosses, où se trouve une veine d'excellent sable.

C'était autrefois un bien communal, il a cessé de l'être, parce que les habitants ne se sont pas opposés à ce que les Jésuites la vendissent avec la seigneurie.

Blairville eut sa coutume rédigée en 1507; l'église fut bâtie en 1762.

Le village eut à supporter les réquisitions des escadrons de cavalerie prussienne pendant l'invasion allemande.

Source : "Dictionnaire Historique et Archéologique du Pas-de-Calais T I 1873"

1. L'EGLISE

L'église fut bâtie en 1762 et la cloche date de 1820.

Inscriptions sur trois plaques de terre cuite, de même composition que celle des carreaux rouges pour paver fabriqués à Blairville.

Il existe une autre pierre en marbre noir posée contre le mur, dans l'intérieur de l'Eglise, en face de la porte d'entée.

En voici l'inscripition:

ICY
REPOSE LE CORPS DE MR LOUIS ERNEST PAYEN,
NE A NEUVILLE-VITASSE
LE 24 SEPTEMBRE 1756,
DECEDE LE 15 DECEMBRE 1843,
AGE DE 87 ANS, 2 MOIS, 19 JOURS,
APRES 56 ANS ET DEMI DE CURE ET DESSERVANGE
DANS CETTE PAROISSE.
PAROISSIENS,
QUI LUI AVEZ ETE TOUJOURS SI CHERS,
NE L'OUBLIEZ PAS DANS VOS PRIERES.
REQUIESCAT IN PACE.AMEN.

Les plaques sont adaptées au mur du choeur de l'Eglise au moyen de clous à patte :

ICY
AUPRES GIST LE CORPS DE ANNE JOSEPH HOURIEZ
DECEDEE LE 23 MAI 1775
AGE DE 64 ANS,
LAQUEL APRE AVOIR ENDURE
AVEC PATIENCES
LES DOULEURS
DUNES PENIBLE MALADIE
ELLE RENDIT L'AME A DIEU.
REQUIESCAT IN PACE AMEN.

ICY DEVANT ET MIS
EN SEPULTURE LE CORPS
DE CHARLE HOURIEZ
DECEDE LE 2 DECEMBRE 1767
UN DE PROFONDIS.

Source : "Epigraphie du Pas-de-Calais T I 1883 CARDEVACQUE"

Notes prises en 1913:

Ancien prieuré-cure attenant à l'église. Petit choeur du XVIe siecle, non voûté. Nef du XVIIIe siècle ou XIXe siècle. Autels et chaire du XVIIIe siècle, non classables. Dans le cimetière,croix de fer, plaque de cuivre :

ICI
REPOSENT LES CORPS DE MR CHARLES MARIE MERLIN
NATIF DE CAGNICOURT ANCIEN NOTAIRE ET AVOCAT,
DECEDE A ARRAS LE 30 JUIN 1794
AGE DE 44 ANS ET DEMI
(guillotiné à Arras,victime de la haine de Joseph Le Bon)
ET DE DAME MARIE HEINRIETTE ELISABETH PAYEN
SON EPOUSE
NATIVE DE NEUVILLE VITASSE,
DECEDEE A ARRAS LE 11 JUILLET 1821,
AGEE DE 60 ANS.
Priez Dieu pour le repos de leurs âmes.

Toutes les lettres de ces inscriptions sont tracées au compas. Noter le mélange de l'U et du V. Ailleurs, dans le mur du cimetière, autre plaque de terre cuite, mais non du même faire :

ICI
REPOSE LE CORPS DE MARIE ANNE JOSEPH VALLE
DECEDEE A ARRAS LE 15 JANVIER 1841
A L'AGE DE 68 ANS
EPOUSE DE PIERRE JOSEPH DERUY,
DECEDE A BLAIRVILLE
LE 10 JUIN 1825
AGE DE 70 ANS.
Requiescant in pace amen.

Graffite sur le chevet, côté sud :

CORS
DEUSTACE HOURIEZ
DECEDE LE 11 AOUT 1744.

Guerre de 1914-1918.-Eglise rasée.

 eglise

2. LE CLOCHER

Il comporte 4 cadrans éclairés d'une horloge électrique et d'un système motorisé destiné au fonctionnement automatique des 2 cloches. La plus grosse cloche avait été offerte en 1925 par la famille Pilon.

La plus petite avait été achetée par la municipalité avec de l'argent provenant des dommages de Guerre. Suite aux travaux de modernisation effectués en 1996, les Blairvillois ont l'heure exacte, entendent sonner les heures et l'angélus.

3. LA FERME

Autrefois ancienne brasserie possédant un pigeonnier sur porche.

A noter que Blairville comptait parmi ses propriétaires la « Commanderie des Templiers ».

Les Templiers, ordre militaire et religieux fondé à Jérusalem en 1119 par six seigneurs, ont résidé à cet endroit.

4. LA GROTTE « NOTRE DAME DE LOURDES »

Détruite et reconstruite au même endroit.

Inaugurée en 1955, cet événement fit date dans les annales de la Commune.

 

grotte

5. LE CHATEAU

Un château est mentionné en 1290 sous le nom de « CHATEAU DU BUS » .

Il est encore mentionné dans des dénombrements de fiefs aux XVIème siècle et aux XVIIème siècle.

Un des seigneurs du village a dû assister à la destruction de son château suite à une rébellion contre son suzerain.

A la fin du règne de Louis XIV, on pouvait encore voir « deux portes de cette ancienne maison, fortes étroites, selon l'usage de l'époque et construites en grès bien façonné » .

Présence d'une maison forte détenue par l'ordre du Temple jusqu'en 1307.

Source : Père Ignace.

6. LE MONUMENT AUX MORTS

Localisation : A l'entrée du village

Conflit commémoré : 1914-1918

Texte de l'épitaphe :

Elevé par souscription publique

Inauguré le 3 Août 1924

Mr Auguste DESCAMPS étant Maire

Le poilu a été offert par MM DANNA et PALMA

Entrepreneurs de la coopérative de reconstruction de Blairville

Et le terrain par Mme HOURIEZ-DERSIGNY

Blairville à ses Enfants. 1914-1918

 

mon mort